Südost | Pastrak Wargame 1939-1945 :  | Front de l'est | soviétique | allemand | odessa
Südost | Pastrak Wargame 1939-1945 : | Front de l'est | soviétique | allemand | odessa

press to zoom
Südost | Pastrak Wargame 1939-1945 :  | Front de l'est | soviétique | allemand | odessa
Südost | Pastrak Wargame 1939-1945 : | Front de l'est | soviétique | allemand | odessa

press to zoom
1/1

SÜDOST

Opération Steinschlag

Le 30 mars 1944, avançant d’Otočac et de Perušić, le XV.GebirgsKorps d’Ernst von Leyser s’empare des villages  de Vrhovine, Ramljani et Turjanski. Les Partisans sont dispersés et leurs bases d’approvisionnement dans les environs d’Otočac, sont neutralisées. Celle de Vrhovine utilisée comme zone de largage pour les vols de ravitaillement alliés en provenance d’Italie est rendue inopérante.

XV.GebirgsKorps

Leyser.png
264.Inf.png
373.Inf.png
392.Inf.png
4.Inf.png

Partisans

Nad.png
17.Assault.png
35.Assault.png
Artillerie 2.png
cav bde.png

Kovel

A peine sortie de l'enfer de Tcherkassy, la 5.SS-PzDiv Viking se retrouve encerclée dans la ville de Kovel. La ville est devenue un Festung défendue par les 131.InfanterieDivision et 4.PanzerDivisionLe 7 avril 1944, les hongrois déclenchent la contre-attaque mais les 7.InfanterieDivision et 12.InfanterieDivision sont rapidement repoussées par deux corps de Cavalerie de la Garde russe (2ème et 7ème). Les 76.MountainDivision, 143.RifleDivision, 184.RifleDivision et 320.RifleDivision de la 47.Army resserrent leurs étreintes autour de la ville de Kovel. Le XL.AK constitue la seule force opposée à l'avancée soviétique. Il comprend les 19.InfanterieDivision et 253.InfanterieDivision et la 1.CavalerieDivision Hongroise Huszar.

47.Army

Gusev.png
76.M.png
143.Inf.png
184.Inf.png
320.Inf.png

2.Cavalerie Gds-Corps

Sokolovsky.png
Gds 3.png
Gds 4.png
Gds 17.png
Bde 3-11.png

XL.AK

19.Inf.png
253.Inf.png
Cav 1.png
7.Inf.png
12.Inf.png

Offensive de Crimée

Un assaut sur l'isthme de Perekop est lancé le 8 avril 1944 par des éléments de la 2.Gds-Army et de la 51.Army du 4.Ukrainian-Front. La 17.AOK défend ses positions mais ne parvient pas à arrêter l'avance soviétique. Kertch est atteinte par l'Armée Séparée du Littoral le 11 avril 1944Simferopol deux jours plus tard.

17.AOK

Jäenecke.png
50.Inf.png
336.Inf.png
Tatar 1.png
Kalmuken.png
Mountain 3.png

51.Army

Kreizer.png
33.Gds.png
20.M.png
19.png
Bateau.png
IL-2.png

Opération Frühlingsfest - Polotsk

L'Opération Frühlingsfest débute le 14 avril 1944 lorsque des éléments de la 16.AOK de Christian Hansen attaquent vers Polotsk. Ils se dirigent vers les positions retranchées de la 3.Pz-AOK près de Lepel et prennent les brigades de partisans dans un piège. Les partisans ripostent avec détermination, et l’armée de l’air soviétique effectue des missions de soutien rapproché et de réapprovisionnement à grande échelle.

Wehr.Befh.”Weissruthenien

Reinhardt.png
201.Sich.png
391.Sich.png
95.Inf.png
von Gottberg.png
Kaminski.png
Dirlewanger.png

Bataille de Iassy

La Bataille de Iassy débute le 26 avril 1944 par l’offensive de la 53.Army d’Ivan M.Managorov en Moldavie roumaine. La 4.Army(Rum) de Ioan Milhail Racoviţă défend son sol contre des forces soviétiques épuisées au sortir de l’hiver 43/44.

53.Army

Managorov.png
6.Gds.png
110.Gds.png
1.VDV.png
66.Inf.png
203.Inf.png
243.Inf.png

4.Army (Rum)

Racovita.png
Pz 1 bis.png
3.Inf.png
6.Inf.png
7.Inf.png
8.Inf.png
Mountain18.png

Târgul Frumos

Débutée le 2 mai 1944, la bataille de Târgul Frumos est une série d'engagements et de combats sur plusieurs jours. Les forces blindées du LVII.Pz-Korps, en particulier de la Grossdeutschland Division et de la 24.Pz-Division, engagent les 3.Tank-Corps et 16.Tank-Corps de la 2.Tank-Army. Au cours de la bataille, Hasso von Manteuffel rencontre pour la première fois le nouveau char soviétique Staline. Malgré les premiers succès, une série de contre-attaques réussit à stopper l'offensive soviétique. La bataille réduit la force des chars soviétiques à un point où une attaque continue en Roumanie n'est plus possible.

Târgul Frumos Battle

Bogdanov.png
3.png
19.png

Vs

Manteuffel.png
24.Pz-Div.png
GD(mot).png

Sebastopol

En avril 1944, la 51.Army du 4.Ukrainian-Front du général Fiodor Tolboukhine, traverse la mer de Sivash et en moins de 10 jours, s'empare de la majeure partie de la Crimée. Seul le port de Sébastopol, où se sont repliées les troupes roumaines et allemandes de la 17.AOK résistent encore aux Soviétiques. Le 07 mai 1944, l'attaque principale est déclenchée sur les défenses du Mont Sapun gardant l'accès à Sébastopol. A la fin de la journée, les Soviétiques s'emparent du Mont Sapun. Dès lors, la ville de Sébastopol ne peut plus être défendue longtemps par les Allemands, ils se replient sur le cap Khersonese pour tenter d'évacuer les restes de la 17.AOK vers Constanta.

51.Army

Kreizer.png
87.Inf.png
91.Inf.png
126.Inf.png
315.Inf.png
347.Inf.png
387.Inf.png

Opération Rösselsprung

L'opération lancée le 25 mai 1944 vise à éliminer le maréchal Josip Broz Tito et à détruire son quartier général. Les Allemands prévoient une force d'assaut parachutiste du SS-500.Fallschirmjäger-Battalion en liaison avec le XV.GebirgsKorps convergeant sur Drvar. L'assaut aérien est précédé d'un bombardement intense de la ville par la Luftwaffe. Les forces terrestres combinées comprennent également les forces de la Home Guard de l'État indépendant de Croatie. Tito et son quartier général arrivent à s'échapper et sont évacués le 3 juin 1944 à bord d'avions britanniques à Bari en Italie.

Partisans

1.Proletarian.png
4.Assault.png
6.Proletarian.png
9.Assault.png
Artillerie.png

Forces combinées

Skorzeny.png
373.Inf.png
500.Fall.png
2-11.2.png
801.png
2.Inf.png
1.Gebirgs.png
4.Inf.png
7.SS-Gebirgs.png
Ju 87.png