kursk 43 | Pastrak Wargame 1939-1945 | front de l'est | soviétique | allemand | chars
kursk 43 | Pastrak Wargame 1939-1945 | front de l'est | soviétique | allemand | chars

press to zoom
1/1

KURSK

Le groupe de chasse Normandie-Niemen, constitué d'aviateurs français combattant aux côtés des Soviétiques est engagé dès le 12 juillet 1943 à 8 heures du matin. Quatorze pilotes accompagnent les bombardiers Pe-2 au-dessus de Khationki pour une attaque sur les lignes allemandes. Les combats aériens se poursuivent jusqu'au 28 juillet 1943. Ce jour-là, 30 Fw 190 sillonnent le secteur. Dix-sept victoires aériennes sont homologuées, payées d'un prix lourd : onze pilotes tombent, dont le commandant Tulasne, disparu le 17 juillet 1943 dans la région d'Orel.

Fw 190.png
Normandie_Niémen_.png

Ponyri Au Nord

Le 4 juillet 1943, la 9.AOK de Walter Model est engagée sur le front nord et se trouve presque incapable d’avancer, n'atteignant, aucun des objectifs prévus. Son attaque, visant la ville et la gare de Ponyri, sur un front large de 45 km, ayant été correctement anticipée par l'état-major du Front Central du maréchal Rokossovski, elle se retrouve au milieu de gigantesques champs de mines défensifs, protégés par des tirs d'infanterie et d'artillerie. Le XLVI.Pz-Korps d'Hans Zorn avance peu face aux 13.Army et 70.Army, comme le XLVII.Pz-Korps de Lemelsen qui bute contre la 2.TankArmy.

XLVI.Pz-Korps

Zorn.png
7.Inf.png
31.Inf.png
258.Inf.png
StuG.png

Prokhorovka au Sud

L'attaque est menée par deux armées allemandes sur deux axes. La poussée principale est réalisée par la 4.PZ-AOK du général Hoth forte de onze divisions dont six mécanisées. Elle vise la petite ville d'Oboyan, qui est le trajet le plus direct pour atteindre Kursk.

Sur sa droite, le détachement d'armée du général Kempf, parti de la région de Belgorod, attaque lui sur l'autre rive du Donets, en direction du nord, tandis que le Corps Raus attaque sur la rive droite.  

Le 4 juillet 1943, les régiments d'infanterie des 3.Panzerdivision et 11.Panzerdivision ainsi que ceux de la division Grossdeutschland attaquent ces positions, avec le concours d'unités du LII.AK sur sa gauche et du II.SS-Pz-Korps sur sa droite pour atteindre la ville de Prokhorovka

II.SS-Pz-Korps

Hausser.png
1.SS.16-11.png
2.SS.16-11.png
3.SS.10-11.png
Flak.png
Ju 88.png

Opération Koutouzov

Le 12 juillet 1943, l'Armée rouge déclenche sa contre-offensive contre les 2.PZ-AOK et 9.AOK dans le saillant d'Orel. Dépassée en effectifs et en puissance, la Wehrmacht doit évacuer rapidement la zone et donc abandonner la face nord du saillant de Kursk. Le recul territorial et la prise d'Orel, par la 4.Tank-Army de Vasily Badanov laissent entrevoir la planification des prochaines opérations soviétiques visant à nettoyer de toute présence militaire allemande les régions de Smolensk et de Briansk.

II.SS-Pz-Korps

Badanov.png
Mec-6.png
11.png
22.png
25.png

Opération Roland - Prokhorovka 

L’Opération Roland débute le 14 juillet 1943 et consiste à infliger le maximum de dégâts aux réserves blindées soviétiques dans la région de Prokhorovka avant l’arrêt de Zitadelle. Le général Erich von Manstein dispose encore du III.Pz-Korps d’Hermann Breith et du II.SS-Pz-Korps. Le général Nikolai Vatutin envoie sa réserve blindée composée des 2.Gds-TankCorps, 5.Gds-TankCorps18.TankCorps et 9.TankCorps.

III.Pz-Korps

2.SS.16-11.png
6.Pz-Div.png
7.Pz-Div.png
19.Pz-Div.png
167.Inf.png
168.Inf.png

Donbass Strategic Offensive

Le 17 juillet 1943, les troupes des Front Sud-Ouest de Rodion Malinovsky lancent l’Offensive Izyum-Barvenkovo contre les 6.AOK et les unités du Front Sud de Fyodor Tolbukhin lancent l’Offensive Mius  contre la 1.Pz-AOK du Heeresgruppe Sud d'Erich von Manstein. L'Armée rouge avance d'Izyum à Krasnoarmeysk avec les forces du Front Sud-Ouest et de Kuibyshev à Stalino avec celles du Front Sud. Leur mission consiste à encercler les allemands et de libérer le Donbass. Le 1er août 1943, la Wehrmacht contre-attaque grâce à la 23.Panzer-Division repoussant les têtes de pont sur le Mius et reprennant les positions fortifiées.

South-Front

Tolbukhin.png
Mec-2.png
Mec-4.png
3.Gds.png
49.Gds.png
87.Gds.png
IL-2.png

Heeresgruppe Süd

Manstein.png
3.SS.10-11.png
3.Pz-Div.png
23.Pz-Div.png
16.Inf(mot).png
294.Inf.png
306.Inf.png

Opération Polkovodets Roumiantsev 

Le 3 août 1943 la positions allemandes au nord-ouest de Belgorod sont attaquées par les 5.Gds.Tank-Army et 6.Gds.Tank-Army auxquelles il faut rajouter la 1.Tank-Army et la 53.ArmyDevant ce déluge de feu les armées allemandes se replient en ordre et laisseront les soviétiques s'emparer de Kharkov à nouveau et définitivement.

5.Gds.Tank-Army

Rotmistrov.png
Gds-2.png
Mec-5.png
9.png
18.png
29.png

Offensive Bilo Gora Ost - Croatie 

L’Opération Bilo Gora Ost est une opération allemande et croate contre les forces partisanes de Josip Broz Tito en Croatie. L’objectif est la destruction de la 12.Assault-Division, retranchée dans la région montagneuse de Bilo. Les allemands mobilisent la 45.Infanterie-division et le SS.Polizei-régiment, tandis que les Croates envoient la 4.Mountain-Brigade et un bataillon d’Ustasha. Le 25 août 1943, les partisans sont engagés autour du village de Lončarica et réussissent à s’échapper dans la montagne de Papuk.

45.Inf.png
18.SS Polizei.png
Moutain Bde4.png
Ustasha.png

Vs

12.Assault.png
Chetnik.png

Offensive Yelnya-Dorogobuzh

L’Offensive Yelnya-Dorogobuzh est considérée comme la « clé » de la deuxième bataille de Smolensk. La 4.AOK de Gotthard Henrici crée une position défensive fortifiée massive autour de la ville de Yelnya. L’offensive contre le IX.AK d’Hans Schmidt commence le 28 août 1943, par les attaques des 10.Gds-Army de Vladimir Kolpachi, de la 5.Army de V.S. Polenov, de la 21.Army de Nikolai I.Krylov et de la 33.Army de Vasily Gordov.

10.Gds-Army

Kolpakchi.png
22.Gds.png
29.Gds.png
30.Gds.png
56.Gds.png
65.Gds.png
85.Gds.png

IX.AK

Schmidt Hans.png
35.Inf.png
183.Inf.png
252.Inf.png
253.Inf.png
342.Inf.png
Lt Thomas.png

Offensive sur la Rivière Kalmious

Les soviétiques lance l'offensive le 4 septembre 1943 sur la rivière Kalmious (Position de la Tortue) à partir de leurs positions conquises dans le Donbass, de Marioupol à Stalino. A la jonction de la 1.PZ-AOK d’Eberhard von Mackensen et 6.AOK de Karl-Adolf Hollidt, le général du Front Sud Fiodor Tolbukhin lance la 3.Gds-Army composé du 1.Mech-Corps et du 23.Tank-Corps. La 5.Shock-Army et la 2.Gds-Army s’emparent de Stalino malgré la résistance des 13.Panzer-Division et 17.Panzer-Division. La 3.GebirgsDivision du 29.AK est détruite.

South-Front

Tolbukhin.png
Mec-2.png
Mec-4.png
23.png
77.M.png
130.Inf.png
221.Inf.png

Heeresgruppe Süd

Hollidt.png
13.Pz-Div.png
17.Pz-Div.png
3.Gebirgs.png
15.Luft.png
111.Inf.png
336.Inf.png

Opération aéroportée - Kanev

Le 21 septembre 1943, trois brigades aéroportées du Front de Voronej sont parachutées près de Kanev. Elles doivent sécuriser la tête de pont sur le Dniepr déjà occupée par les Frontoviki, avant que les Allemands ne puissent contre-attaquer depuis le Ostwall. En effet, la 8.AOK d’Otto Wöhler, inquiète de l'avance soviétique à Bukrin, aligne la 19.Panzer-Division et 5 autres divisions à proximité de la zone de largage. Parallèlement, la 37.Army de Mikhael N.Sharokhin doit forcer le passage à Kremenchug.

37.Army

Sharokhin.png
1.Bde.png
3.Bde.png
5.Bde.png
161.Inf.png
254.Inf.png
309.Inf.png

8.AOK

Wöhler.png
293.Inf.png
306.Inf.png
328.Inf.png
355.Inf.png

Smolensk - Roslav Opération 

La reconquête de Smolensk le 25 septembre 1943 est effectuée par les 31.Army de Vladimir Gluzdovski et 49.Army d’Ivan T.Grishin. Le XXVII.AK d’Hermann Müller appartenant à la 4.AOK, doit se replier au sud de Smolensk et résister à la très forte pression des soldats de l’Armée rouge qui ont déjà pris Roslav et se dirigent vers Orcha. Cette défaite s’ajoute aux mauvaises nouvelles en provenance d’Italie.

49.Army

Grishin.png
42.Inf.png
220.Inf.png
251.Inf.png
274.Inf.png
359.Inf.png

XXVII.AK

52.Inf.png
197.Inf.png
246.Inf.png
256.Inf.png
Flak.png
Fw 190.png

Bataille de Taman

Le 3 octobre 1943, la 18.Army de Konstantin Leselidze pousse les Allemands des XXXXIV.JagerKorps et XLIX.GebirgsKorps à évacuer le Kouban. Les Allemands livrent une bataille de retardement pour la ville de Taman afin d’évacuer vers Kerch le gros des troupes.

18.Army

Leselidze.png
276.Inf.png
304.Inf.png
316.Inf.png
351.Inf.png
Naval.png

XLIX.GebirgsKorps

Konrad.png
50.Inf.png
98.Inf.png
370.Inf.png
97.Jager.png
19.Inf.png
Mountain 4.png

Bataille de Nevel

La Bataille de Nevel débute le 6 octobre 1943 sous le feu des 3.Shock-Army de Boris V.Galatsky et 4.Shock-Army de Vassilii T.Shvetsov. Ces armées, restées aux abords de la ville au printemps et en été, doivent enlever la position au XXXXIII.AK de Karl von Oven.

3.Shock-Army

Galatsky.png
21.Gds.png
28.M.png
357.Inf.png
Bde 4-11.png
IL-4.png

XXXXIII.AK

Oven.png
2.Luft.png
83.Inf.png
113.Inf.png
205.Inf.png
263.Inf.png

Vidéos de parties