press to zoom

press to zoom
Dayosh_Kiev
Dayosh_Kiev

press to zoom

press to zoom
1/13

KIEV 43

Le 3 novembre 1943, les défenses de la 4.PZ.AOK sont percées, et le 5 novembre 1943 les blindés de Rybalko sont dans les rues de Kiev. Les Soviétiques foncent alors vers l'ouest, vers JytomyrKorostenBerdytchiv et Fastiv, menaçant la liaison ferroviaire avec le Heeresgruppe Mitte. Von Manstein demande alors à L'OKH de lui donner les XL.PzKorps et XLVIII.PzKorps, pour contre-attaquer et tenter de reprendre la ville. 

Brousilov 1

La première tentative de contre-attaque du XLVIII.PzKorps, avec la 25.PanzerDivision, est arrêtée par le 7.Gds.TankCorps, à Fastiv. Mais les unités allemandes, bientôt renforcées, par les 1.PanzerDivision et 7.PanzerDivision, ainsi que la LSSAH, reprennent Brousilov, puis Jytomyr.

XLVIII.PZ.AK

Raus.png
1.Pz-Div.png
7.Pz-Div.png
25.Pz-Div.png
1.SS.16-11.png

Brousilov 2

Rybalko envoie alors ses blindés de la 3.Gds.Tank-Army pour contrer l'attaque allemande, donnant lieu à une grande bataille de chars. Le 5 décembre 1943, une attaque allemande force la 60.Army à évacuer Korosten, et menace même Fastiv.

Finalement, Vatoutine bénéficie de renforts et lance la 1.Tank-Army, et la 18.Army, qui reprennent Brousilov, mettant fin au danger.

3.Gds.Tank-Army

Rybalko.png
Gds-4.png
Bde 4-11.png
Bde 3-11.png
Artillerie 8.png

Nevel - Vitebsk

L'opération Nevel'-Gorodok offensive est une opération de soutien importante pour la bataille du Dniepr, mobilisant entre 40 et 55 divisions allemandes aux abords de Smolensk et empêchant de ce fait leurs relocalisations sur le Front Sud. Les troupes allemandes de la 3.PZ-AOK furent définitivement repoussées des abords de Moscou. Cette menace stratégique, source des plus grandes inquiétudes de la STAVKA depuis 1941, fut enfin écartée le 10 octobre 1943La 3.Shock Army réussit à enfoncer les défenses allemandes à Nevel.

3.Pz-AOK

197.Inf.png
246.Inf.png
299.Inf.png
4.Luft.png
6.Luft.png
20.Pz-Div.png

3.Shock-Army

Galatsky.png
21.Gds.png
47.M.png
357.Inf.png
360.Inf.png
2-11.png

Kerch- Eltigen débarquement

Le 1er novembre 1943, malgré le mauvais temps et une mer agitée, les Soviétiques réussissent à débarquer à Yenikale, la 318.InfanterieDivision de la 18.Army et un bataillon de Naval Infantry à Eltigen. Deux jours plus tard, les 2.Gds-InfanterieDivision, 55.Gds-InfanterieDivision et 32.InfanterieDivision de la 56.Army bénéficient d'un soutien d'artillerie massif pour établir une tête de pont sur la péninsule de Taman. Les renforts des 339.InfanterieDivision et 383.InfanterieDivision contribuent à repousser les contre-attaques de la 3.MountainDivision Roumaine.

17.AOK

Jäenecke.png
98.Inf.png
10.Inf.png
Cav 6.png
Mountain 3.png
StuG.png

Eltigen

318.M.png
Naval.png
IL-4.png

56.Army

2.Gds.png
55.Gds.png
32.Inf.png
339.Inf.png
383.Inf.png
Artillerie 6.png
Kerch-Eltigen.png