FALL WEISS
FALL WEISS

press to zoom

press to zoom

press to zoom
FALL WEISS
FALL WEISS

press to zoom
1/6

FALL WEISS

La Bataille de Mokra 

Le 1er septembre 1939, à 5 heures du matin, la 10.AOK et le Army Group Sud franchissent la frontière polonaise. La 31.Infanterie-Division ainsi que la 1.Panzer-Division et la 4.Panzer-Division atteignent le secteur de la Brigade de cavalerie Volhynie après avoir percé les lignes des gardes frontières du Straż Graniczna.

La Brigade de cavalerie Volhynie est retranchée sur les deux extrémités d'une forêt entourant le village de Mokra. La tâche principale de la brigade polonaise est de maintenir le lien entre la 7.InfanterieDivision opérant au sud et la 30.InfanterieDivision au nord.

Armée de Łódź

2.Inf.png
7.Inf.png
10.Inf.png
30.Inf.png
Cav-Bde.png
28.Mountain.png

10.AOK

Reichenau.png
31.Inf.png
1.Pz-Div.png
4.Pz-Div.png
1.Inf(mot).png
2-11.2.png

La Charge de Krojanty 

La bataille de Krojanty est une charge de la Cavalerie polonaise menée au soir du 1er septembre dans le village de Krojanty en Poméranie contre un bataillon d'infanterie allemand. Après avoir réussi à disperser les fantassins, la cavalerie polonaise se retrouve face à aux blindés allemands de la 4.Panzer-Division qui va mettre fin à la charge dans un bain de sang.

Cette escarmouche s'inscrit dans le cadre de la bataille de la forêt de Tuchola et deviendra l'une des plus célèbres charges de l'armée polonaise. Si l'armée polonaise dispose encore de brigades de cavalerie en 1939, son usage contre les blindés allemands tel que dépeint dans la propagande allemande reste un mythe.

Le 13 septembre 1939, le journal "Die Wehrmacht" rapporte que les Polonais, "croyant que les blindés sont uniquement recouverts de tôles ", ont gravement sous-estimé les armes allemandes et parle par ailleurs d'une " attaque grotesque".

Cav-Bde.png
4.Pz-Div.png

La Bataille de la forêt de Tuchola 

La forêt de Tuchola, territoire prussien, est intégrée au corridor de Dantzig à la suite du traité de Versailles de 1919. En raison de son relief difficile et boisé, la forêt est considérée par les Polonais comme un bon terrain défensif. 

La défense de ce secteur est assurée par la 9.Infanterie-division et la 27.Infanterie-division auxquelles s'ajoutent le groupe opérationnel Czersk comprenant une brigade de cavalerie et deux détachements d'artillerie.

Côté allemand, la 4.AOK d'Hans Günther von Kluge, incluant notamment le XIX.AK(mot) de Heinz Guderian, et le II.AK d'Adolf Strauß, basés en Poméranie occidentale, ont pour ordre de s'emparer du corridor.

XIX.AK(mot)

Gudérian.png
3.Pz-Div.png
2.Inf(mot).png
20.Inf(mot).png
Lehr 2-11.png
Ju 87.png

Armée de Pomérélie

Bortnowsko.png
9.Inf.png
27.Inf.png
Cav-Bde.png
Artillerie.png
B 135.png

La Contre-Offensive de la Bzura 

La bataille de la Bzura (ou bataille de Kutno) est la plus grande bataille de la campagne de Pologne. Elle se déroule en plusieurs étapes du 9 au 22 septembre 1939. Une contre-attaque polonaise est lancée contre la 8.AOK du général Johannes Blaskowitz et de la 10.AOK du général Walter von Reichenau au sud de la ville de Kutno, pour permettre d'évacuer vers Varsovie les armées polonaises menacées d'encerclement. Les forces polonaises sont constituées par l'Armée "Toruń" du général Władysław Bortnowski et l'Armée "Poznań” du général Tadeusz Kutrzeba

Armée de Poznań

Kutrzeba.png
14.Inf.png
17.Inf.png
25.Inf.png
Cav-Bde.png
Artillerie.png

8.AOK

Weichs.png
10.Inf.png
17.Inf.png
24.Inf.png
30.Inf.png
3.Inf(mot).png

La Bataille de Brest-Litovsk 

Selon le protocole secret du pacte germano-soviétique signé le 23 juillet 1939, la région de Brest se trouve dans la « zone d'influence soviétique ». Cependant, ces derniers n'ayant pas encore lancé leur invasion de la Pologne, si l'avancée allemande rapide s'arrête, cela donne aux Polonais le temps de se regrouper et de se préparer au combat. Le 14 septembre 1939, le XIX.AK(mot) prend la forteresse afin d'empêcher les éléments isolés du groupe opérationnel indépendant Narew commandé par le général Czesław Młot-Fijałkowski de se replier plus au sud et de rejoindre le reste des forces polonaises.

Groupe Opérationnel Narew

Fijalkowski.png
18.Inf.png
33.Inf.png
Cav-Bde.png
Artillerie.png
Flak.png

Intervention Soviétique 

Le 17 septembre 1939, l'Armée Rouge intervient comme stipulés dans les protocoles secrets du Pacte Molotov-Ribbentrop. Le retard des russes dans l'attaque de la Pologne s'explique en partie par les incertitudes concernant la réaction des Alliés occidentaux. De plus l'armistice signée avec le Japon le 15 septembre 1939 suite à la bataille de Khalkin Gol décida la STAVKA à entrer rapidement en action.

La Bataille de Lvov

La bataille de Lvov oppose les Polonais aux deux armées d'invasion (Allemande et soviétique) du 12 au 22 septembre 1939. Les Allemands sont entrés une première fois à Lvov le 12 septembre 1939 et ont dû l'évacuer avant de mener une nouvelle série d'attaques jusqu'au 19 septembre 1939. La 12.Army soviétique reçoit l'ordre d'interdire à l'armée polonaise l'accès aux frontières hongroise et roumaine.

12.Army

Tiouleniev.png
72.Inf.png
99.Inf.png
Bde 2-11.png
NKVD.png
I16.png

La Bataille de Kock

La bataille de Kock est l’ultime bataille livrée par l’armée polonaise et se déroule du 2 au 5 octobre 1939 dans les environs de la ville de Kock, au nord de Lublin. Une tentative de percer vers le sud est lancée pour rejoindre la frontière roumaine et y organiser un réduit en attendant une intervention de la France et du Royaume-Uni. Le Groupe opérationnel indépendant de Polésie rassemble des unités polonaises dispersées, isolées et sans commandement, qui viennent grossir ses rangs. Les Allemands se présentent avec le XIV.AK(mot) de Gustav Anton von Wietersheim.

Groupe Opérationnel Polésie

Kleeberg.png
50.Inf.png
60.Inf.png
Cav-Bde.png
Pz-Bde.png
Artillerie.png

XIV.AK(mot)

Wietersheim.png
1.Inf(mot).png
29.Inf(mot).png
2-11.3.png
Artillerie (4).png
Bf 110.png

Participation de la Slovaquie

Le groupe d'armée de Bernolák est dirigé par le ministre slovaque de la Défense, Ferdinand Čatloš. L'attaque commence le 1er septembre 1939. La 1.SlovakDivision occupe le village de Javorina et la ville de Zakopane, puis continue vers Nowy Targ, protégeant le flanc gauche de la 2.GebirgsDivision allemande. L'Armée polonaise Karpaty, composée principalement d'unités d'infanterie avec un peu d'appui d'artillerie légère, sans char, leur fait face.

Slovenská Poľná Armáda skupina "Bernolák"

HQ Svk.png
1.Inf Svk.png
2.Inf Svk.png
20.Inf Svk.png
Artillerie Svk.png
aviation Svk.png

Armée Karpaty

47.Mountain.png
11.Inf.png
24.Inf.png
28.Inf.png
Flak.png
Artillerie.png