press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/9

FALL BLAU

La Bataille de Voronej

L'offensive allemande commençe le 28 juin 1942 et partout les forces soviétiques doivent reculer. Le 5 juillet 1942, les unités avancées de la 4.PZ-AOK atteignent le Don près de Voronej et sont mêlées à la bataille pour prendre la ville. 

XLVIII.PZ.AK

Kempf.png
24.Pz-Div.png
16.Inf(mot).png
GD(mot).png

La Bataille de Rostov sur Don

Avant d'entamer son périple vers la Vallée du Kouban, le Heeresgruppe Ruoff doit faire sauter le verrou de Rostov. Le 23 juillet 1942, grâce à une opération Commando de la Brandeburg, le pont de Bataïsk est pris, permettant au LVII.PzKorps d'encercler la ville. La SS.PanzerDivision Viking entre dans ses faubourgs et le XLIX.GebirgsKorps parachève la conquête. Néanmoins les Allemands se heurtent à un groupe d'unités d'arrière-garde équipé d'armes et de véhicules américains: le 17.Corps de Cavalerie du Kouban.

LVII.PZ.AK

Steiner.png
5.SS.png
13.Pz-Div.png
125.Inf.png
803.png

17.Corps de Cavalerie

Kirichenko.png
12.C.png
13.C.png
116.C.png
Sherman .png

Le Caucase

Le Heeresgruppe A reprend la ville de Rostov le 23 juillet 1942 après de violents combats urbains mais sans encercler l'Armée rouge. La 17.AOK avance vers la Mer Noire tandis que la 1.PZ-AOK traverse un Kouban largement abandonné par l'Armée rouge.

Le 9 août 1942, grâce encore aux Commandos de la Brandeburg, von Kleist atteint les contreforts du Caucase et la ville pétrolière de Maïkop, avançant de 500 km en moins de deux semaines. Néanmoins les Soviétiques ont eu le temps de saboter les puits de pétrole et le rendement de ceux-ci restera faible durant l'occupation allemande.

Le 20 août 1942, le Heeresgruppe A reçoit l'ordre d'avancer vers l'ouest pour capturer Krasnodar, la capitale du Kouban. Pendant ce temps, la Wehrmacht continue son avancée vers Grozny et Bakou. Dans le même mois, les forces allemandes capturent la péninsule de Taman et la base navale de Novorossiisk et continuent leur avance vers Touapsé, la clé de la domination de la côte Est de la Mer Noire.

Prise de Maïkop

801.png
176.Inf.png
Flak.png
Artillerie 6.png

Rzhev- Sychyovka

Capturée lors de l'Opération Typhoon, le saillant de Rzhev fait l'objet de nombreuses attaques soviétiques. Du 30 juillet 1942 jusqu'à l'opération de dégagement par les Allemands, cette partie du front a été nommée "le hachoir à viande". La première attaque vient du Front de Kalinin mais la 9.AOK du général Walter Model résiste aux offensives de la 30.Army du général Dmitry Lelyschenko

30.Army

Lelyushenko.png
2.Gds.png
16.Gds.png
111.Inf.png
220.Inf.png
379.Inf.png

VI.AK

Model.png
14.Inf(mot).png
6.Inf.png
87.Inf.png
256.Inf.png
2-11.5.png

La seconde partie de la pince débute le 4 août 1942, les 20.Army et 31.Army bousculent le XLVI.PZ.AK d'Hans Zorn.

20.Army

Reiter.png
6.png
8.png
331.Inf.png
Gds 3.png
Gds 4.png

XLVI.PZ.AK

Zorn.png
1.Pz-Div.png
5.Pz-Div.png
102.Inf.png
129.Inf.png
328.Inf.png

Charge du Savoia Cavalleria à Izbushensky

Le 20 Août 1942, les Soviétiques lancent une offensive sur le fleuve Don. La 2.FanteriaDivisione Sforzesca ne peut pas résister à l'attaque de l'ennemi et en deux jours , elle est mise en déroute. Le Savoia Cavalleria régiment, sous le commandement du colonel Alessandro est envoyé comme une force de secours dans la région, avec l'ordre d'occuper « la hauteur spot 213,5 »Au cours de la nuit, près du hameau de Izbushensky, le régiment charge, sabre en main, les deux bataillons du 812e régiment d'infanterie de Sibérie déployés et une partie de la 304.Infanterie-Division soviétique. Bien qu'une escarmouche dans le théâtre d'opérations du front de l'Est , la charge Izbushensky a eu une grande résonance en Italie et il est encore dans les mémoires comme l'une des dernières charges de cavalerie dans l' histoire.

Izbushensky Battle

2.Inf.png
Cav3.png
304.Inf.png

Opérations Sinyavin et Nordlicht

Le siège de Leningrad a commencé au début de l’automne 1941, et les Allemands ont pour objectif de l'été 1942 de s'emparer de la ville pour rejoindre les Finlandais. Pour y parvenir, de lourds renforts arrivent de Sébastopol. Finalement, l’opération soviétique Sinyavin commence avant l’opération allemande Nordlicht, le 19 août 1942Aucune des deux parties ne savait que l’autre rassemblait des forces et prévoyait de lancer une offensive dans la région. Le Front de Volkhov (8.Army et la 2.ShockArmy) s'élance face à la 11.AOK et son artillerie lourde de siège Gustav, Dora et Karl. Le 28 août 1942, les Allemands stoppent l'avancée russe grâce à la première apparition du char Tigre au sein du s.Pz-Abt 502.

11.AOK

12.Pz-Div.png
502.png
24.Inf.png
132.Inf.png
170.Inf.png
3.Gebirgs.png

8.Army

3.Gds.png
19.Gds.png
24.Gds.png
128.M.png
191.Inf.png
259.Inf.png

Offensive de Kozelsk

Les soviétiques lancent le 22 août 1942, l'Offensive de Kozelsk pour éliminer l'avancée allemande de la 2.PzAOK. La 3.TankArmy de Romanenko avance au sud-est de Kozelsk, et la 16.Army composée du 10.TankCorps attaque au sud-ouest. Les Allemands envoient les 11.PanzerDivision et 20.PanzerDivision pour arrêter l'offensive.

3.TankArmy

Romanenko.png
3.png
10.png
12.png
154.Inf.png
264.Inf.png

2.PZ.AOK

Schmidt Rudoff.png
11.Pz-Div.png
20.Pz-Div.png
26.Inf.png
56.Inf.png
154.Inf.png

L'assaut sur Stalingrad

Alors que la 6.AOK et la 4.PZ-AOK s'approchent de Stalingrad, les soviétiques défendent la ville avec deux Fronts, celui de Stalingrad et du Sud-Est comprenant les 51.Army, 57.Army, 62.Army, 64.Army. La 62.Army de Chuikov a pris position dans la ville. Le 14 septembre 1942, les Allemands lancent leur première offensive frontale avec le LI.AK qui doit pivoter vers le Sud et rejoindre les unités de la 4.PZ-AOK lancées vers la VolgaLe général Chuikov peut compter sur la 13.Gds.InfanterieDivision, des troupes de marine, une brigade de chars et le renfort de la 284.InfanterieDivision Sibérienne pour arrêter l'avance allemande.

LI.AK

Paulus.png
71.Inf.png
76.Inf.png
295.Inf.png
Nebelwerfer.png
He 111.png

62.Army

Chuikov.png
13.Gds.png
284.Inf.png
Naval.png
2-11.png
Artillerie 8.png

Opération Attika

Le 23 septembre 1942, la 17.AOK lance une attaque majeure vers Tuapse, (baptisée Opération Attika) contre les 18.Army et 56.Army des généraux Fyedor V. Kamkov et Andrei A. Grechko. En une semaine, les forces de l’Axe avancent à travers les cols de montagne vers Tuapse et font face à une résistance soviétique très déterminée. L'assaut est dévolu au LXIV.JägerKorps avec le LVII.PZKorps à droite et le LXIX.GebirgsKorps à gauche. Le 7 octobre 1942, malgré une nouvelle offensive allemande, les russes stabilisent la position, et à la mi-décembre, en raison du détournement du "Corpo d'Armato Alpino" italien d'Italo Gariboldi au nord de Stalingrad, l’offensive de l’Axe est interrompue à quelques kilomètres de Tuapse

LVII.PzKorps

Kirchner.png
125.Inf.png
198.Inf.png
Nebelwerfer.png
HQ Svk.png
1.inf(mot)Svk.png

18.Army

Kambov.png
31.Inf.png
165.Inf.png
363.Inf.png
383.Inf.png
Gds 11.png

Bataille de Boudionnovsk

Le 15 octobre 1942 , le Korps Felmy prend position près de Boudionnovsk, et est directement au contact du 4.Cavalerie Gds Corps Cosaques de Kirichenko. Le Corps de cavalerie des Cosaques de la garde du Kouban et le Régiment des partisans de Stavropol sont repoussés et battent en retraite. Cette offensive devait détourner les forces de l’Axe de Mozdok où se préparait une offensive soviétique pour encercler par le nord la 1.PzAOK.

Korps z.b.V Felmy

Felmy.png
Bergmann 2.png
Nordkaukasus.png
Kalmuken.png
2-11.png
Nebelwerfer.png

4. Cavalerie Gds Corps

Kirichenko.png
Gds 9.png
Gds 10.png
30.C.png
Artillerie 8.png
russe .png

Echec à Ordjonikidze

Le 25 octobre 1942 , le III.Pz.AK de Mackensen prend la route de la Géorgie pour s'emparer de la ville de Ordjonikidze, capitale de l'Ossétie du Nord. Il se heurte à la 37.Army de Maslennikov renforcée par des trains blindés. Les combats font rage et la résistance soviétique des divisions de la Garde mettra en retraite les Allemands et Roumains.

III.PZ.AK

Mackensen.png
3.Pz-Div.png
13.Pz-Div.png
Brandeburg Div.png
Gebirgs Bde.png
Pz.Jag.png

37.Army

Maslennikov.png
10.Gds.png
295.Inf.png
392.Inf.png
NKVD.png
Train.png

Opération Edelweiss

Le 2 novembre 1942, von Kleist s'empare de Nalchik et pousse vers Vladikavkaz, qui ouvre la route de Grozny. Les troupes de montagne Autrichiennes de la 4.GebirgsDivision escaladent le mont Elbrouz situé sur le territoire de la République de Kabardino-Balkarie et plantent au sommet le drapeau national-socialiste. A noter que la ville de Nalchik fut prise par le Corps de montagne Roumain commandé par Ian Dimitrache le 28 octobre 1942.

Mont Elbrouz

Eglseer.png
4.Gebirgs.png
Dumitrache.png
Mountain 2.png