press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/12

CONTRE-OFFENSIVE

La Bataille de Moscou

Alors que l'offensive allemande s'essouffle, l'Abwehr  estime que les forces soviétiques n'ont plus de réserves et qu'elles sont incapables de lancer une contre-attaque. Cette information se révèle fausse. Fin septembre 1941, l'espion Richard Sorge, établi à Tokyo, indique que le Japon n'attaquera pas l'Union soviétique. Ceci permet à l'Armée rouge de ramener des divisions sibériennes qui jusque-là garnissent la frontière face à l'Armée du Guandong.

L'Armée rouge redéploye une trentaine de divisions lorsque l'offensive proposée par Zhukov et Vassilievski est approuvée par la STAVKA. Ces renforts ne font que mettre l'Armée rouge à égalité numérique avec la Wehrmacht. Cependant ces troupes sont parfaitement adaptées à l'hiver et, à certains endroits, elles vont livrer bataille à deux contre un.

Divisions Sibériennes

21.Inf.png
32.Inf.png
93.Inf.png

Le prêt Bail

Juste avant la bataille de Moscou, l’URSS a reçu une première livraison d’équipement militaire en provenance de Grande-Bretagne, dans le cadre du programme Prêt-Bail d’aide à l’Union soviétique.

En novembre 1941, les premiers chars d’infanterie Matilda, Valentine et Sherman rejoignent leurs homologues soviétiques dans les alentours de Moscou. Souvent, les équipages soviétiques doivent apprendre à conduire ces engins étrangers directement sur les lignes de front.

Sherman .png
Bde 2-11.3.png
Spitfire.png
P39.png

Klin-Solnechnogorsk Offensive

Le 6 décembre 1941, la 30.Army (composée de divisions provenant de l'Oural) et la 1.Shock-Army se lancent dans la libération des villes de Klin et Solnechnogorsk (libérées le 15 décembre 1941) pour stopper et éloigner de Moscou les troupes du LVI.AK(mot). Les forces allemandes sont repoussées et la 9.AOK se retranchent sur des positions fortes autour de la ville de Rzhev jusqu'en mars 1943.

30.Army

348.Inf.png
365.Inf.png
371.Inf2.png
379.Inf.png
82.C.png

LVI.AK(mot)

Schaal.png
Lehr 2-11.png
14.Inf(mot).png
23.Inf.png
106.Inf.png

Rzhev Offensive

Après la bataille de Moscou, les forces allemandes sont repoussées et tiennent la ville de Rzhev. Les soviétiques essaient d'éliminer la 9.AOK en mobilisant treize (13) armées dans ce saillant dès le 8 janvier 1942. Elles progressent rapidement vers Vyazma (mais sans prendre la ville de Rzhev) grâce au Corps de Cavalerie de la 29.Army du général Vassilii Shvetsov.

29.Army

Shvetsov.png
119.Inf.png
161.Inf.png
256.Inf.png
46.C.png
48.C.png
54.C.png

La poche de Demiansk

L'offensive démarre le 8 janvier 1942, les Soviétiques partent à l’attaque des II.AK et X.AK de la 16.AOK. À la jonction du Heeresgruppe Nord et du Heeresgruppe Mitte, le général Andrei Eremenko lance sa 1.Shock-Army et ouvre une profonde brèche en crevant le front allemand. Les 3.Shock-Army et 4.Shock-Army entrent dans la bataille, pénétrant profondément dans le dispositif de défense allemand, marchent sur les villes de Demiansk et Kholm qui se trouvent l'une et l'autre encerclées.

1.Shock-Army

Kouznetzov Vassilii.png
1.Gds.png
2.Gds.png
7.Gds.png
129.Inf.png
201.Inf.png

II.AK

12.Inf.png
30.Inf.png
32.Inf.png
290.Inf.png
Pz.Jag.png
3.SS.png

Velikiye Luki

Le 9 janvier 1942, une nouvelle offensive soviétique commence au nord ouest de Moscou. Lancée par le NordWest-Front, elle a pour objectif les villes de Kholm, Velikiye Luki et Vitebsk. Trois armées soviétiques sont assignées à cette tache, dont deux Shock-Army. Cette offensive est destinée à être la pince nord de l'encerclement de tout le Herresgruppe Mitte. Les Allemands réagissent en rapatriant le LIX.AK de Kurt von der Chevallerie qui remplira sa mission.

3.Shock-Army

33.Inf.png
257inf.png
360.Inf.png

4.Shock-Army

249.Inf.png
332.Inf.png
358.Inf.png

LIX.AK

Chevallerie.png
205.Inf.png
330.Inf.png
2-11.2.png
Artillerie (4).png
18.Artillerie (8).png

Tikhvin Offensive

Le 1er décembre 1941, le général soviétique Meretskov lance contre Tikhvin les troupes sibériennes de fusiliers appuyées par les T-34 de la 46e brigade blindée contre la 61.Infanterie-DivisionLe 9 décembre 1941, les troupes du XXXIX.AK(mot) survivantes abandonnent la ville en détruisant toutes les installations et se replient sur la rivière VolkhovLa capture de Tikhvin par l’Armée rouge ne permet pas pour autant de briser l'encerclement de Leningrad. Toutefois le service ferroviaire par le lac Ladoga peut reprendre, malgré les bombardements de l'artillerie allemande.

4.Army

Ivanov Fedor.png
65.Inf.png
191.Inf.png
27.C.png
2-11.png

XXXIX.AK(mot)

61.Inf.png
215.Inf.png
18.Inf(mot).png
Pz.Jag.png
Artillerie (4).png

Lyuban Offensive

Le 7 janvier 1942, les Soviétiques attaquent les positions tenues par la 126.InfanterieDivision et la 215.InfanterieDivision. Le 17 janvier 1942, la 2.Shock-Army, ayant avancé de 75 kilomètres, atteint la voie ferrée de Leningrad à Novgorod près de la ville de Lyuban.  Fin mars, le Front de Leningrad qui défendait la ville attaque pour chercher à faire la jonction avec la 2.Shock-Army : il avance de 22 kilomètres et n’est plus qu’à 30 kilomètres de son objectif. Entre-temps, la Wehrmacht a rassemblé 11 divisions (dont la légion espagnole) et passe à la contre-attaque. Le 19 mars 1942, la 2.Shock-Army est encerclée. Les 24 et 25 juin 1942, une dernière offensive en vue de rompre l’encerclement échoue : seulement 6 000 à 16 000 hommes parviennent à s’échapper.

2.Shock-Army

Vlassov.png
173.M.png
327.Inf.png
344.Inf.png
348.Inf.png
Artillerie 6.png

18.AOK

Harpe.png
12.Pz-Div.png
126.Inf.png
215.Inf.png
250.Inf.png
Ju 87.png

Vyasma Opération

Le 12 janvier 1942, le 11.Cavalry Corps commandé par le général Gregory Timofejev arrive à percer le front dans le secteur de la 39.Army et perturbe le trafic le long de la ligne Rzhev-Sychevka-Vyazma. Le 26 janvier 1942 le 11.Cavalry Corps coupe la route de Vyazma-Smolensk à l'ouest de Vyazma, et prend contact avec la 33.Army, enveloppant la ville de Vyasma.

11.Cavalerie-Corps

18.C.png
24.C.png
82.C.png

Opération aéroportée

Du 18 janvier au 28 février 1942, pendant la bataille de Rzhev, l'Armée Rouge décida de l'envoi de trois brigades de parachutistes sur le Front de Kalinin et le Front West. L'objectif de ces troupes aéroportées était de fermer la poche autour de Vyasma et d'encercler puis détruire le Heeresgruppe Mitte. L'opération aéroportée n'a pas abouti et a entraîné la perte de la plupart des troupes parachutées, qui ont rejoint les partisans.

4.VDV-Corps

7.Bde.png
8.Bde.png
214.Bde.png