Contre-offensive Russe front de l'est Vyasma
Contre-offensive Russe front de l'est Vyasma

press to zoom
Contre-offensive Russe front de l'est Vyasma | Pastrak Wargame 1939-1945
Contre-offensive Russe front de l'est Vyasma | Pastrak Wargame 1939-1945

press to zoom

press to zoom
Contre-offensive Russe front de l'est Vyasma
Contre-offensive Russe front de l'est Vyasma

press to zoom
1/11

CONTRE-OFFENSIVE

La Bataille de Moscou

L'offensive allemande sur Moscou est un échec comme les informations fausses de l'Abwehr estimant les russes incapables de mobiliser plus de troupes ni de lancer une contre-attaque. Fin septembre 1941, l'espion Richard Sorge, établi à Tokyo, indique que le Japon n'attaquera pas l'Union soviétique. Ceci permet à l'Armée rouge de ramener des divisions sibériennes qui jusque-là garnissent la frontière face à l'Armée du Guandong.

L'Armée rouge se renforce d'une trentaine de divisions lorsque l'offensive proposée par Zhukov et Vassilievski est approuvée par la STAVKA. Ces renforts ne font que mettre l'Armée rouge à égalité numérique avec la Wehrmacht. Cependant ces troupes sont parfaitement adaptées à l'hiver et, à certains endroits, elles vont livrer bataille à deux contre un.

Divisions Sibériennes

21.Inf.png
32.Inf.png
93.Inf.png

Le prêt Bail

Une première livraison d’équipement militaire arrive, en convoi maritime, en provenance de Grande-Bretagne, dans le cadre du programme Prêt-Bail d’aide à l’URSS.

En novembre 1941, les premiers chars d’infanterie Matilda, Valentine et Sherman rejoignent leurs homologues soviétiques dans les alentours de Moscou. Souvent, les équipages soviétiques doivent apprendre à conduire ces engins étrangers directement sur les lignes de front.

Sherman .png
Bde 2-11.3.png
Spitfire.png
P39.png

Klin-Solnechnogorsk Offensive

Le 6 décembre 1941, la 30.Army (composée de divisions provenant de l'Oural) et la 1.Shock-Army se lancent dans la libération des villes de Klin et Solnechnogorsk (libérées le 15 décembre 1941) pour stopper et éloigner de Moscou les troupes du LVI.AK(mot). Les forces allemandes sont repoussées et la 9.AOK se retranchent sur des positions fortes autour de la ville de Rzhev jusqu'en mars 1943.

30.Army

348.Inf.png
365.Inf.png
371.Inf2.png
379.Inf.png
82.C.png

LVI.AK(mot)

Schaal.png
Lehr 2-11.png
14.Inf(mot).png
23.Inf.png
106.Inf.png

Rzhev Offensive

Après la bataille de Moscou, les forces allemandes sont repoussées et tiennent la ville de Rzhev. Les soviétiques essaient d'éliminer la 9.AOK en mobilisant treize (13) armées dans ce saillant dès le 8 janvier 1942. Elles progressent rapidement vers Vyazma (mais sans prendre la ville de Rzhev) grâce au Corps de Cavalerie de la 29.Army du général Vassilii Shvetsov.

29.Army

Shvetsov.png
119.Inf.png
161.Inf.png
256.Inf.png
46.C.png
48.C.png
54.C.png

La poche de Demiansk

L'offensive démarre le 8 janvier 1942, les Soviétiques partent à l’attaque des II.AK et X.AK de la 16.AOK. Entre le Heeresgruppe Nord et le Heeresgruppe MitteAndrei Eremenko engage sa 1.Shock-Army et s'enfonce dans tout le front allemand. Les 3.Shock-Army et 4.Shock-Army parachèvent la trouée en attaquant les villes de Demiansk et Kholm qui se trouvent l'une et l'autre encerclées.

1.Shock-Army

Kouznetzov Vassilii.png
1.Gds.png
2.Gds.png
7.Gds.png
129.Inf.png
201.Inf.png

II.AK

12.Inf.png
30.Inf.png
32.Inf.png
290.Inf.png
Pz.Jag.png
3.SS.png

Velikiye Luki

Le 9 janvier 1942, une nouvelle offensive soviétique commence au nord-ouest de Moscou. Lancée par le NordWest-Front, elle a pour objectif les villes de Kholm, Velikiye Luki et Vitebsk. L'offensive des deux Shock-Army est destinée à être la pince nord de l'encerclement de tout le Herresgruppe Mitte. Les Allemands réagissent en rapatriant le LIX.AK de Kurt von der Chevallerie qui remplit sa mission.

3.Shock-Army

33.Inf.png
257inf.png
360.Inf.png

4.Shock-Army

249.Inf.png
332.Inf.png
358.Inf.png

LIX.AK

Chevallerie.png
205.Inf.png
330.Inf.png
2-11.2.png
Artillerie (4).png
18.Artillerie (8).png

Tikhvin Offensive

Le 1er décembre 1941, le général soviétique Meretskov lance contre Tikhvin les troupes sibériennes de fusiliers appuyées par les T-34 de la 46e brigade blindée contre la 61.Infanterie-DivisionLe 9 décembre 1941, les troupes du XXXIX.AK(mot) survivantes abandonnent la ville en détruisant toutes les installations et se replient sur la rivière VolkhovLa capture de Tikhvin par l’Armée rouge ne permet pas pour autant de briser l'encerclement de Leningrad. Toutefois le service ferroviaire par le lac Ladoga peut reprendre, malgré les bombardements de l'artillerie allemande.

4.Army

Ivanov Fedor.png
65.Inf.png
191.Inf.png
27.C.png
2-11.png

XXXIX.AK(mot)

61.Inf.png
215.Inf.png
18.Inf(mot).png
Pz.Jag.png
Artillerie (4).png

Lyuban-Volkhov Offensive

La libération de Lyuban est l’un des principaux objectifs de l’Offensive Lyuban-Volkhov. Le poids principal de cette offensive est fourni par le Front Volkhov du général Kirill A. Meretskov. L’offensive de Meretskov commence le 7 janvier 1942 par une attaque au nord de Novgorod, par les six divisions et six brigades de la 2.Shock-Army de Grigori Grigorievich Sokolov avec l’intention de briser le XXXVIII.AK du général Friedrich-Wilhelm von Chappuis dans les zones arrières de la 18.AOK. Les soviétiques engagent depuis le nord en direction de Leningrad la 52.Army de Klykov et de la 59.Army de Galanin. Les combats ont lieu sur des sols marécageux gelé mais les Soviétiques réussissent à avancer de 65 km, soit environ la moitié de la distance jusqu’à Leningrad.

2.Shock-Army

72.Inf.png
173.M.png
327.Inf.png
344.Inf.png
348.Inf.png
Artillerie 6.png

18.AOK

Harpe.png
12.Pz-Div.png
126.Inf.png
215.Inf.png
250.Inf.png
Ju 87.png

Vyasma Opération

Le 12 janvier 1942, le 11.Cavalry Corps commandé par le général Gregory Timofejev arrive à percer le front dans le secteur de la 39.Army et perturbe le trafic le long de la ligne Rzhev-Sychevka-Vyazma. Le 26 janvier 1942 le 11.Cavalry Corps coupe la route de Vyazma-Smolensk à l'ouest de Vyazma, et prend contact avec la 33.Army, enveloppant la ville de Vyasma.

11.Cavalerie-Corps

18.C.png
24.C.png
82.C.png

Opération aéroportée

Du 18 janvier au 28 février 1942, pendant la bataille de Rzhev, l'Armée Rouge décide de parachuter trois brigades sur le Front de Kalinin et le Front West. L'objectif de ces troupes aéroportées est de fermer la poche autour de Vyasma et d'encercler puis de détruire le Heeresgruppe Mitte. L'opération aéroportée est un échec et entraîne la perte de la plupart des troupes parachutées, qui rejoignent les partisans.

4.VDV-Corps

7.Bde.png
8.Bde.png
214.Bde.png

Barenkovo-Lozovaya Offensive

L’Offensive Barvenkovo-Lozovaya se déroule entre le 18 et le 31 janvier 1942. L’Armée rouge fait face au XLIV.AK de Maximilian De Angelis. L’opération doit être menée par les Front Sud-Ouest (6.Army38.Army) et Front Sud (37.Army 57.Army). Le but de l’offensive est de percer les défenses des deux fronts entre Balakliia et Artyomovsk, puis d’avancer à l’arrière des forces ennemies dans la région du Donbass-Taganrog, et de pousser vers la côte de la mer d’Azov. Le 5.Corps de Cavalerie d’Andrei Gretchko s’empare de Barvenkovo mais la 44.Infanterie-Division et le IV.Fliegerkorps de la Luftwaffe ont le mérite d’endiguer l’avancée soviétique.

5.Cavalerie-Corps

Gretchko.png
34.C.png
60.C.png
79.C.png
Bde 2-11.png

XLIV.AK

Angelis.png
44.Inf.png
68.Inf.png
257.Inf.png
295.Inf.png
298.Inf.png
Ju 87.png

Bataille de Pogostye

Le 26 février 1942, après le renforcement du groupe de choc, la 54.Army d'Ivan Fedyuninsky lance une offensive en direction de Lyuban. Les renforts permettent de pénétrer les défenses allemandes près de Pogostye à 22 km vers le sud à moins de 10 km de Lyuban, La 54.Army, tout en libérant le territoire, doit rejoindre à la 2.Shock-Army. Le redéploiement Allemand du XXXIX.Armeekorps (mot) d’Hans-Jürgen von Arnim permet de contenir l’assaut et prépare à la liquidation de la poche sur le Volkhov.

54.Army

Fedyuninsky.png
54.M.png
128.M.png
69.Inf.png
80.Inf.png
115.Inf.png
294.Inf.png

XXXIX.AK(mot)

61.Inf.png
126.Inf.png
215.Inf.png
218.Inf.png
250.Inf.png
5.Gebirgs.png
20.Inf(mot).png