press to zoom
dispositif_soviétique_barbarossa
dispositif_soviétique_barbarossa

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5

BARBAROSSA

La Forteresse de Brest-Litovsk

Le 22 juin 1941 Gudérian dont les forces font face à la forteresse, connaît bien le terrain puisqu'il a déjà capturé la ville en septembre 1939 avant de laisser toute la rive gauche de Bug aux soviétiques. Le XII.AK du général Wilhem Stemmermann est chargé de donner l'assaut aux troupes soviétiques de la 4.Army d'Alexei A.Krobkov. Le siège durera jusqu'au 1er juillet 1941 montrant la bravoure des soldats soviétiques.

XII.AK

Stemmermann.png
31.Inf.png
34.Inf.png
45.Inf.png
18.Pz-Div.png
Artillerie (4).png

4.Army

Krobkov.png
6.Inf.png
42.Inf.png
NKVD.png
Flak.png
I16.png

Le Bombardement de Constanza

Dès le  22 juin 1941, l'aviation de l'amiral Kouznetsov, basée à Katcha au nord de Sébastopol, prend pour cible la ville de Constanza en Roumanie, en bombardant l'aérodrome et le port. Une flotte de SB, Pe2 et Polikarpov appuyée par le croiseur Moskva livrent une bataille aérienne et navale féroce à la Luftwaffe et à la Aeronautica Regala Romana.

Pe-2bis.png
DB-3.png
I16.png
Bateau.png
IAR 80.png
Bf 109.png

La prise de Daugavpils

Au Nord, le Heeresgruppe Nord de von Leeb progresse très rapidement grâce à l'attaque très en profondeur du LVI.AK(mot) du général von Manstein, qui s'empare du pont d'Ariogala situé à 80 km dans la profondeur du dispositif soviétique. Il renouvelle l'exploit le 26 juin 1941, avec celui de Daugavpils à 350 km de la frontière, malgré une contre-attaque des chars du 3.Tank-Corps soviétique contre la 6.Panzer-Division au village de Rossiény. La bataille de chars qui en résulte fait rage pendant deux jours : l'Armée rouge y engage une centaine de chars de type KV-1 et KV-2.

LVI.AK(mot)

Manstein.png
6.Pz-Div.png
2-11.2.png

Corps Mécanisé

3.png
Bde 2-11.2.png
MiG1 bis.png

La Bataille de Minsk

Au Centre, les unités mécanisées du Heeresgruppe Mitte franchissent le Bug, et s'enfoncent dans les arrières des unités de l'Armée rouge. Les deux Panzergruppe mènent alors, à partir du 26 juin 1941, deux percées parallèles, pour finalement converger sur Minsk, le 9 juillet 1941 créant la poche connue sous le nom de Bialystok-Minsk, où plus de 400 000 soldats soviétiques et d'énormes quantités de blindés et de matériels sont pris au piège. Relevés par l'infanterie des 2.AOK, 4.AOK et 9.AOK, les blindés allemands continuent leur progression en direction de Smolensk. Ils franchissent la Bérézina le 28 juin 1941, ayant parcouru 600 km depuis la frontière.

LVII.AK(mot)

Knobeelsdorff.png
19.Pz-Div.png
StuG.png

Front West

Boldin.png
6.png
11.png

La Bataille de Brody

Le 30 juin 1941, la bataille entre le 1.PZ.AOK et les Corps de Blindés soviétiques est l'un des plus grands affrontements de chars de la WWII. Cinq (5) Corps blindés soviétiques, (4e, 8e, 9e, 15e et 19e)  comprenant en tout 1000 blindés lancent plusieurs contre-attaques. Le but étant de couper à travers les flancs de la XLVIII.AK(mot) et de les affronter près de DoubnoEwald von Kleist sécurise les ponts et autres passages traversant la rivière Bug, et avance ensuite vers Rovno et Korosten avec pour objectif stratégique la ville de Kiev.

XLVIII.AK(mot)

Kempf.png
11.Pz-Div.png
13.Pz-Div.png
16.Pz-Div.png
57.Inf.png
StuG.png

Corps Blindés

Vlassov.png
4.png
8.png
9.png
15.png
19.png

La Bataille de Mogilev

Le 13 Juillet 1941, Vasily Gerasimenko retire la 13.Army vers la rivière Sozh, laissant quelques forces à Mogilev. Le  XXXXVI.AK(mot) bloque au nord les unités soviétiques et le XXIV.AK(mot) continue sa progression vers l'est complétant l'encerclement de la ville. Maximilian von Weichs lance VII.AK de la 2.AOK dans les combats de rue de Mogilev. Le 25 juillet 1941, la ville tombe après de durs combats.

VII.AK

7.Inf.png
15.Inf.png
23.Inf.png
78.Inf.png
2.SS.png
GD 2-11.png

13.Army

53.Inf.png
110.Inf.png
148.Inf.png
172.Inf.png
187.Inf.png
20.png

La Bataille de Smolensk

Le 16 juillet 1941, le Heeresgruppe Mitte érige une première ligne d'encerclement extérieure avec les XXXIX.AK(mot) et LVII.AK(mot) de la 3.PZ.AOK de Hoth au Nord-Est et à l'Est de Smolensk. Au Sud-Est les divisions du XLVII.AK(mot) de la 2.PZ.AOK de Gudérian.

Les soviétiques laissent dans la poche les 16.Army, 19.Army et 20.Army que ferme Gudérian à Iartsevo. Pour délivrer les armées prises à Smolensk, Timochenko dispose de 4 armées (24,28,29 et 30) et lance sa contre-offensive qui menace Bobrouisk et tient Mogilev jusqu'au 27 juillet 1941.

XXXIX.AK(mot)

Schmidt Rudoff.png
7.Pz-Div.png
20.Pz-Div.png
20.Inf(mot).png
Ju 87.png
Bf 109.png

La poche d'Ouman

Au Sud, le Heeresgruppe Sud connaît pour sa part une progression bien plus difficile. Dans ce secteur sont massés le plus gros des chars de l'Armée rouge, dont de nombreux KV-1 et T-34. Même si elles manquent de coordination, les contre-attaques blindées coûtent cher aux Allemands. De plus, la Roumanie n'intervient qu'à partir du mois de juillet. Le 28 juillet 1941, la situation empire brusquement pour les Soviétiques, quand le 1.PZ.AOK et la 17.AOK font leur jonction à l'est d'Ouman, enfermant dans une poche la majeure partie des 6.Army et 12.Army. Les troupes encerclées résistent jusqu'au 8 août 1941, mais elles sont contraintes à la reddition. Les pertes sont terribles pour l'Armée rouge, avec environ 200. 000 tués et 100.000 prisonniers.

IV.AK

Schwedler.png
11.Pz-Div.png
16.Pz-Div.png
24.Inf.png
71.Inf.png
296.Inf.png

12.Army

Poniedelin.png
192.M.png
60.Inf.png
164.Inf.png
Flak.png
NKVD.png

La Bataille de Nikolajev

Le  10 août 1941, le Corps rapide hongrois est rattaché à la 1.PZ.AOK et le XLVIII.AK(mot) du général Kempf. La 18.Army soviétique fait face à cette force avec les 130.Infantery-Division, 164.Infantery-Division et 169.Infantery-Division. L'opération se solde par une victoire partielle à Nikolajev car le commandement soviétique ordonne la retraite de ses troupes.

XLVIII.AK(mot)

Kempf.png
16.Pz-Div.png
16.Inf(mot).png
Pz1.png
Cav 1.png
via B135.png

18.Army

Smirnov.png
130.Inf.png
164.Inf.png
169.Inf.png
NKVD.png
Train.png

La Bataille de Kiev

Le 12 Septembre 1941, von Kleist, se tourne vers le nord et traverse le Dniepr, débouche de ses têtes de pont à Cherkassy et Krementchoug.

Le 16 Septembre 1941, il établit le contact avec Guderian du 2.PZ.AOK dans la ville de Lokhvitsa, à l'est de Kiev. et parachève l'encerclement des armées soviétiques. 

Le 19 Septembre 1941, Kiev tombe aux mains du XXIX.AK, mais la bataille d'encerclement continue. Le 26 septembre 1941, après 10 jours de combats intenses, les derniers restes de troupes à l'est de Kiev se rendent. Les 5.Army, 37.Army et 26.Army, ainsi que des détachements séparés des 38.Army et 21.Army sont encerclés. Les Allemands affirment avoir capturés 600.000 soldats de l'Armée rouge.

XXIX.AK

Reichenau.png
44.Inf.png
95.Inf.png
111.Inf.png
297.Inf.png
Pastrak.png