dispositif_soviétique_barbarossa - pastrakwargame
dispositif_soviétique_barbarossa - pastrakwargame

Opération Barbarossa

press to zoom
dispositif_soviétique_barbarossa - pastrakwargame
dispositif_soviétique_barbarossa - pastrakwargame

Opération Barbarossa

press to zoom
1/1

BARBAROSSA

La Forteresse de Brest-Litovsk

Le 22 juin 1941, les forces de Gudérian font face à nouveau à la forteresse de Brest-Litovsk, déjà capturé en septembre 1939 avant de laisser toute la rive gauche de Bug aux soviétiques. Le XII.AK du général Wilhem Stemmermann fait face aux soldats de la 4.Army d'Alexei A.Krobkov. Le siège durera jusqu'au 1er juillet 1941 montrant la bravoure des soldats soviétiques.

XII.AK

Stemmermann.png
31.Inf.png
34.Inf.png
45.Inf.png
18.Pz-Div.png
Artillerie (4).png

4.Army

Krobkov.png
6.Inf.png
42.Inf.png
NKVD.png
Flak.png
I16.png

Le Bombardement de Constanza

Dès le  22 juin 1941, la STAVKA ordonne à l'amiral Kouznetsov, de bombarder le port de Constanza en Roumanie. Basée en Crimée, une flotte de SB, Pe2 et Polikarpov appuyée par le croiseur Moskva engage la Luftwaffe et à la Aeronautica Regala Romana dans une bataille aérienne et navale. 

Pe-2bis.png
DB-3.png
I16.png
Bateau.png
IAR 80.png
Bf 109.png

La Bataille de Raseiniai - Lithuanie

La Bataille de Raseiniai du 23 au 27 juin 1941, est une bataille de chars opposant la 4.Pz-AOK du général Erich Hoepner aux 3.Tank-Corps d’Alexey Kurkin et 12.Tank-Corps de Nikolai Shestopal, en Lituanie, au nord-ouest de Kaunas. L’Armée rouge tente de contenir et de détruire les troupes allemandes qui traversent le Niemen grâce aux chars KV-1 et KV-2. L’objectif du XLI.AK(mot) de Georg-Hans Reinhardt demeure dans la traversée du Niemen et de la Daugava. Les allemands doivent faire une pause pour attendre l’infanterie ce qui permet au maréchal Semion Timochenko de reformer un front, grâce à la 11.Army de Vasily Morozov, la 8.Army de Piotr Sobennikov.

XLI.AK(mot)

Reinhardt.png
1.Pz-Div.png
6.Pz-Div.png
36.Inf(mot).png
2-11.3.png
2-11.4.png

Corps Blindés

Kurkin.png
3.png
Bde 2-11.2.png
Shestopal.png
12.png
Bde 2-11.2.png

La prise de Daugavpils

Le Heeresgruppe Nord de von Leeb progresse très rapidement grâce à l'attaque très en profondeur du LVI.AK(mot) du général von Manstein, qui s'empare du pont d'Ariogala situé à 80 km dans la profondeur du dispositif soviétique. Il renouvelle l'exploit le 26 juin 1941, avec celui de Daugavpils à 350 km de la frontière, malgré une contre-attaque des chars du 21.Tank-Corps soviétique de Dimitri D.Leluyshenko, envoyés depuis Moscou à la 27.Army de Nikolai E.Berzarin.

LVI.AK(mot)

Manstein.png
8.Pz-Div.png
Bader Paul.png
3.Inf(mot).png
Jeckeln.png
3.SS.png

27.Army

Berzarin.png
180.Inf.png
181.Inf.png
Leluyshenko.png
21.png
Bde 2-11.2.png

La Bataille de Brody

Le 30 juin 1941, une des plus grandes batailles de chars du conflit oppose la 1.PZ.AOK aux Corps de Blindés soviétiques près de Brody. Cinq (5) Corps blindés soviétiques, (4e, 8e, 9e, 15e et 19e)  comprenant en tout 1000 blindés tentent de stopper les chars allemands. Ils s'attaquent aux flancs du XLVIII.AK(mot) près de DoubnoEwald von Kleist sécurise son armée le long de la rivière Bug, et s'avance ensuite vers Rovno et Korosten avec pour objectif stratégique la ville de Kiev.

XLVIII.AK(mot)

Kempf.png
11.Pz-Div.png
13.Pz-Div.png
16.Pz-Div.png
57.Inf.png
StuG.png

Corps Blindés

Vlassov.png
4.png
8.png
9.png
15.png
19.png

La Bataille de Minsk

Les blindés du Heeresgruppe Mitte franchissent le Bug, et prennent à revers les armées soviétiques. Les deux Panzergruppe procèdent, comme à l'accoutumée à l'encerclement par deux pinces autour de Minsk, le 9 juillet 1941 ils créent la poche connue sous le nom de Bialystok-Minsk. D'énormes quantités de blindés et de matériels sont pris au piège et 400.000 soldats sont effacés des ordres de bataille russes. Relevés par l'infanterie des 2.AOK, 4.AOK et 9.AOK, les blindés allemands continuent leur progression en direction de Smolensk. Ils franchissent la Bérézina le 28 juin 1941, ayant parcouru 600 km depuis la frontière.

LVII.AK(mot)

Harpe.png
12.Pz-Div.png
19.Pz-Div.png
18.Inf(mot).png
StuG.png
802.png

29.Army

Shvetsov.png
17.png
17.Inf.png
55.Inf.png
121.Inf.png
143.Inf.png

La Bataille de Mogilev

Le 13 Juillet 1941, Vasily Gerasimenko retraite avec la 13.Army vers la rivière Sozh, laissant quelques forces à Mogilev. Le  XXXXVI.AK(mot) bloque au nord les unités soviétiques et le XXIV.AK(mot) continue sa progression vers l'Est complétant l'encerclement de la ville. Maximilian von Weichs lance le VII.AK de la 2.AOK dans les combats de rue et le 27 juillet 1941, il s'empare de la ville de Mogilev.

VII.AK

7.Inf.png
15.Inf.png
23.Inf.png
78.Inf.png
2.SS.png
GD 2-11.png

13.Army

53.Inf.png
110.Inf.png
148.Inf.png
172.Inf.png
187.Inf.png
20.png

La Bataille de Smolensk

Le 16 juillet 1941, le Heeresgruppe Mitte érige une première ligne d'encerclement extérieure avec les XXXIX.AK(mot) et LVII.AK(mot) de la 3.PZ.AOK de Hoth au Nord-Est et à l'Est de Smolensk. Au Sud-Est les divisions du XLVII.AK(mot) de la 2.PZ.AOK de Gudérian se positionnent pour fermer la poche à Iartsevo..

Les soviétiques laissent dans la poche les 16.Army, 19.Army et 20.Army. Pour délivrer les armées prises à Smolensk, Timochenko dispose de 4 armées (24,28,29 et 30) et lance sa contre-offensive qui menace Bobrouisk et tient Mogilev jusqu'au 27 juillet 1941.

XXXIX.AK(mot)

Schmidt Rudoff.png
7.Pz-Div.png
20.Pz-Div.png
20.Inf(mot).png
Bf 109.png
Ju 87.png

Velikiye Luki

Le 17 juillet 1941, la 3.Pz-AOK d’Hermann Hoth détache le LVII.AK(mot) de Josef Harpe afin de sécuriser le nord de Vitebesk avec les 19.Panzer-Division et 18.Infanterie-Division(mot). Pendant ce temps, le XXIII.AK d'Albrecht Schubert prend la ville de Velikiye Luki. La 22.Army de Filip A.Lershakov reçoit l’ordre de contre-attaquer et reprend la Velikye Luki trois jours plus tard. Une nouvelle attaque allemande sera lancée et la ville sera reprise le 26 août 1941.

XXIII.AK

Schubert.png
2-11.3.png
86.Inf.png
110.Inf.png
206.Inf.png
251.Inf.png
253.Inf.png

22.Army

Lershakov.png
98.Inf.png
112.Inf.png
153.Inf.png
170.Inf.png
174.Inf.png
186.Inf.png

La Bataille de Tartu - Estonie

La Bataille de Tartu débute le 17 juillet 1941 lorsque les partisans Estoniens délogent de la ville les troupes russes du NKVD. Pour acculer le 11.Rifle-Corps (48.Infanterie-Division et 125.Infanterie-Division) au Lac Peipous, les Allemands reprennent leur progression vers Leningrad. La 18.AOK de Georg von Küchler dispose du XXVI.AK fort de quatre divisions, (61.Infanterie-Division, 93.Infanterie-Division, 217.Infanterie-Division et 254.Infanterie-Division) pour conduire cette opération. La 8.Army soviétique de Petr P.Sobennikov recule vers Rakvere et laisse les Allemands franchir la rivière Emajögi.

XXVI.AK

Küchler.png
61.Inf.png
93.Inf.png
217.Inf.png
254.Inf.png
2-11.3.png
Artillerie (4).png

8.Army

Sobennikov.png
48.Inf.png
125.Inf.png
NKVD.png
Bde 2-11.2.png
Bde 2-11.png
I16.png

La poche d'Ouman

Le Heeresgruppe Sud progresse plus lentement car les défenseurs sont plus nombreux et équipés de nombreux chars KV-1 et T-34. Cette mauvaise surprise coûtent cher aux Allemands. La Roumanie n'intervient dans le conflit au sol, qu'à partir du mois de juillet. Le 28 juillet 1941, la situation empire brusquement pour les Soviétiques, quand le 1.PZ.AOK et la 17.AOK font leur jonction à l'est d'Ouman, enfermant dans une poche la majeure partie des 6.Army et 12.Army. Les troupes encerclées résistent jusqu'au 8 août 1941, mais elles sont contraintes à la reddition. Les pertes sont terribles pour l'Armée rouge, avec encore 300.000 hommes rayés des ordres de bataille.

IV.AK

Schwedler.png
11.Pz-Div.png
16.Pz-Div.png
24.Inf.png
71.Inf.png
296.Inf.png

12.Army

Poniedelin.png
192.M.png
60.Inf.png
164.Inf.png
Flak.png
NKVD.png

La Bataille de Luga - Kingisepp

La Bataille de Luga-Kingisepp débute le 8 août 1941, lorsque le LVI.AK(mot) attaque dans la région de Luga mais ne parvient pas à avancer contre de fortes positions défensives soviétiques. La 48.Army de Stephan Akimov lance une contre-attaque pour reprendre Novgorod. Une contre-attaque du XXVIII.AK d'Herbert Loch menace le flanc gauche du Groupe d’Opération de Luga du général Andrei Nikitovich Astanin. La SS-Division Polizei prend d’assaut la ville de Luga par le sud-est le 24 août 1941. Les 70.Rifle-Division, 90.Rifle-Division, 111.Rifle-Division, 177.Rifle-Division et 235.Rifle-Division soviétiques sont prises au piège dans la « poche de Luga ». L’encerclement est achevé mais la lutte se poursuivit jusqu’à la mi-septembre 1941.

XXVIII.AK

Loch.png
SS-Polizei.png
3.Inf(mot).png
122.Inf.png
123.Inf.png
291.Inf.png

48.Army

70.Inf.png
90.Inf.png
111.Inf.png
177.Inf.png
235.Inf.png
Bde 2-11.2.png

La Bataille de Nikolajev

Le  10 août 1941, le Corps rapide hongrois est rattaché à la 1.PZ.AOK et le XLVIII.AK(mot) du général Kempf. La 18.Army soviétique fait face à cette force avec les 130.Infantery-Division, 164.Infantery-Division et 169.Infantery-Division. L'opération se solde par une victoire partielle à Nikolajev car le commandement soviétique ordonne la retraite de ses troupes.

XLVIII.AK(mot)

Kempf.png
16.Pz-Div.png
16.Inf(mot).png
Pz1.png
Cav 1.png
via B135.png

18.Army

Smirnov.png
130.Inf.png
164.Inf.png
169.Inf.png
NKVD.png
Train.png

La Contre-offensive de Staraya Russa

Le 12 août 1941 la contre-offensive à Staraya Russa de la 48.Army de Stephan Akimov est lancée depuis la région de Novgorod et avec la 34.Army de Gral Kachamov depuis le lac Ilmen. Les Soviétiques engagent 8 divisions de fusiliers, un corps de cavalerie et une division de chars pour l’offensive, dans le but de reprendre Staraya Russa et de détruire le X.AK de Christian Hansen. Le général von Leeb transfère la 3.SS-Panzer-Division Totenkopf dans la zone de l’offensive soviétique, suivie par la 3.Infanterie-Division(mot) et le LVI.AK(mot) d’Erich von Manstein, stationné à Luga. Le 19 août 1941, l’attaque du LVI.AK(mot) prend par surprise la 34.Army et atteint la rivière Lovat.

X.AK

Hansen.png
30.Inf.png
126.Inf.png
3.Inf(mot).png
Jeckeln.png
3.SS.png

34.Army

Kachamov.png
257inf.png
259.Inf.png
262.Inf.png
25.C.png
54.C.png

Shlisselburg

Le 1er septembre 1941, la 48.Army de Stephan Akimov se trouve à Mga avec les 128.Mountain-Division et 311.Infanterie-Division. Les attaques du XXXIX.AK(mot) allemand forcent les soviétiques à abandonner Mga, Au cours de la première semaine de septembre, la 20.Infanterie-Division(mot) et la 12.Panzer-Division percent les lignes de résistance des unités de montagne et des hommes du NKVD avant de capturer Shlisselburg sur le lac Ladoga (8 septembre 1941), isolant Leningrad.

XXXIX.AK(mot)

Schmidt Rudoff.png
12.Pz-Div.png
20.Inf(mot).png
StuG.png
Lehr 2-11.png
Artillerie (4).png

48.Army

128.M.png
293.Inf.png
311.Inf.png
Bde 2-11.png
NKVD.png
Pe-2.png

La Bataille de Kiev

Le 12 Septembre 1941, von Kleist, se tourne vers le nord et traverse le Dniepr, débouche de ses têtes de pont à Cherkassy et Krementchoug.

Le 16 Septembre 1941, il établit le contact avec Guderian du 2.PZ.AOK dans la ville de Lokhvitsa, à l'est de Kiev. et parachève l'encerclement des armées soviétiques. 

Le 19 Septembre 1941, Kiev tombe aux mains du XXIX.AK, mais la bataille d'encerclement continue. Le 26 septembre 1941, après 10 jours de combats intenses, les derniers restes de troupes à l'est de Kiev se rendent. Les 5.Army, 37.Army et 26.Army, ainsi que des détachements séparés des 38.Army et 21.Army sont encerclés. Les Allemands affirment avoir capturés 600.000 soldats de l'Armée rouge.

XXIX.AK

Reichenau.png
44.Inf.png
95.Inf.png
111.Inf.png
297.Inf.png
Pastrak.png