Batailles des Balkans Belgrade | Pastrak Wargame 1939-1945  | Front de l'est
Batailles des Balkans Belgrade | Pastrak Wargame 1939-1945 | Front de l'est

press to zoom
Batailles des Balkans Belgrade | Pastrak Wargame 1939-1945  | Front de l'est
Batailles des Balkans Belgrade | Pastrak Wargame 1939-1945 | Front de l'est

press to zoom

press to zoom
Batailles des Balkans Belgrade | Pastrak Wargame 1939-1945  | Front de l'est
Batailles des Balkans Belgrade | Pastrak Wargame 1939-1945 | Front de l'est

press to zoom
1/5

BALKANS

Bataille de Memel

Le 5 octobre 1944, Hovhannes Bagramyan, commandant du 3.Front Balte, lance la 5.Gds-Tank-Army de Vladimir T.Volsky contre la 3.Pz-AOK d'Erhard Raus dans l’intention d’encercler Memel par le nord. La 43.Army de Pawlantevich Beloborodov pénètre au sud. Le XXVIII.AK de Hans Gollnick parvient à avoir une ligne de défense autour de la ville elle-même grâce aux soutiens des navires Lützow et Prinz Eugen.

5.Gds-Tank-Army

Volsky.png
Gds-3.png
Gds-8.png
Mec-3.png
20.png
29.png
43.Inf.png

XXVIII.AK

Gollnick.png
7.Pz-Div.png
GD(mot).png
58.Inf.png
95.Inf.png
551.Volks.png
2-11.7.png

Bataille de Debrecen

Fin septembre 1944Malinovsky se dirige vers Budapest. Il dispose au Sud de la 46.Army et de la 1.Armée Roumaine avec le groupement mixte de Cavalerie Pliyev comme force blindée pour percer les défenses. Le 6 octobre 1944, les forces, de la 6.Army, de la 53.Army et du groupement mixte de Cavalerie Gorshkov, attaquent au Nord, près d'Oradea, vers Debrecen. Ne perdant pas de temps, le général Friessner lance une attaque sur Oradea avec un mouvement en pinces de la 6.AOK de Fretter-Pico et la 8.AOK d'Otto Wöhler.

Group Pliyev

Pliyev.png
Gds 9.png
Gds 10.png
30.C.png
Sherman .png

6.AOK

46.Inf.png
1.Pz-Div.png
13.Pz-Div.png
23.Pz-Div.png
24.Pz-Div.png
Feldherrnhalle 1.png
503.png

8.AOK

Wöhler.png
3.Gebirgs.png
8.SS.png

Opération Niš

L’Opération Niš est une opération de l’armée bulgare, soutenue par les partisans yougoslaves contre le Heeresgruppe E afin de sécuriser le flanc gauche du 3.Ukrainian-Front. Le 8 octobre 1944, la 2.Army bulgare de Vladimir Stoychev s’élance pour s’emparer de Niš. Les Allemands sont forcés de battre en retraite derrière le fleuve Morava. La 6.Infanterie-division bulgare s’emparent de Niš.

2.Bulgarian-Army

Stoychev.png
Gds-Inf 1.png
4.Inf.png
6.Inf.png
10.Inf.png
16.Inf.png
29.Inf.png

Bataille de Riga

Le 12 octobre 1944, le III.SS.Pz-Korps de Georg Keppler combat toujours pour laisser passer par l’étroit couloir de Riga les unités du Heeresgruppe Nord retraitant en Courlande. Les soviétiques libèrent ainsi une partie des Pays Baltes et enferment les allemands dans la poche en Courlande.

III.SS-Pz-Korps

Keppler.png
11.SS.png
4.Pz-Bde Nederland.png
11.Inf.png
87.Inf.png
227.Inf.png
Pastrak.png

Bataille de Belgrade

L'assaut sur la ville de Belgrade débute le 14 octobre 1944 encerclant le XXII.GebirgsKorps d’Hubert Lanz entre Belgrade et Smederevo. La 1.Yougoslavian-Army attaque les positions du Heeresgruppe E renforcées par des Tchetniks et par la Garde nationale serbe, positionnés près de Belgrade. Par ailleurs, l'offensive consiste à entraver la retraite des forces allemandes d'Albanie et de Grèce, en coupant notamment le chemin de fer Salonique-Belgrade. Les Allemands transportent par air de Grèce la 22. Luftlande-Infanterie–Division.

1.Prolétarian-Corps

Dapcevic.png
1.Proletarian.png
2.Proletarian.png
5.Assault.png
6.Proletarian.png
17.Assault.png
21.Assault.png

XXII.GebirgsKorps

Lanz.png
Gebirgs Bde.png
104.Jager.png
41.Inf.png
22.Fall.png
Serbe Corps.png
Ustasha.png

La Poche de Courlande

Afin d'encercler et de liquider le Heeresgruppe Nord, les soviétiques lancent plusieurs attaques en direction de Memel et de Riga et enferment les 16.AOK et 18.AOK dans ce que l'on appelle la poche de Courlande. Six terribles batailles vont avoir lieu jusqu'à la reddition de l'armée allemande en mai 1945.

La libération des Pays Baltes étant actée, l'objectif des 1.Front Balte et 2.Front Balte est la destruction de la poche. Le 16 octobre 1944, soit deux jours après la chute de Riga, les 1.Shock-Army, 22.Army et 42.Army de Bagramian se heurtent aux 4.PanzerDivision, 12.PanzerDivision et 14.PanzerDivision de Schörner.

1.Shock-Army

Chibisov.png
10.Gds.png
23.Gds.png
33.Inf.png
376.Inf.png
Bde 4-11.png

Herresgruppe Kurland

Schörner.png
4.Pz-Div.png
12.Pz-Div.png
14.Pz-Div.png
510.png
PION-PANZER-BRIGADE-KURLAND-2020.jpg

La Bataille de Gumbinnen

Le 21 octobre 1944, la 28.Army de Franzu Perkhorovich est engagée aux côtés des 5.Army et 11.Gds-Army qui franchissent la frontière de la Prusse orientale. La résistance est extrêmement forte et Ivan D.Chernyakovsky doit engager le 2.GdsTank-Corps à l’est de Gumbinnen, défendue par les canons de la 18.Flak-Division et la Panzerdivision Hermann Göring du XXXIX.Pz-Korps de Dietrich von Saucken.

28.Army

Perkhorovich.png
Gds-2.png
48.Gds.png
50.Gds.png
54.Gds.png
55.Gds.png
96.Gds.png

XXXIX.Pz-Korps

Saucken.png
5.Pz-Div.png
H.Göring.png
505.png
18.flak.png

La Bataille de Carei - Transylvanie

L’offensive pour reprendre le coin restant de la Transylvanie du Nord débute le 25 octobre 1944. La 4.Armee (Rum) de Gheorghe Avramescu attaque par un mouvement en pince en direction de la ville de Carei sous une pluie battante et des sols boueux. S’opposant aux troupes de la 2.Army (Hun) de Jenő Major, les roumains s’emparent de leurs objectifs et repoussent les forces de l’Axe hors de Roumanie.

4.Army

Avramescu.png
Cav 1.png
Mountain18.png
2.Inf.png
9.Inf.png
11.Inf.png
21.Inf.png

2.Army (Hun)

Major.png
2.Inf.png
4.Inf.png
13.Inf.png
16.Inf.png
24.Inf.png
27.Inf.png

La Bataille de Batina

La Bataille de Batina débute le 11 novembre 1944, lorsque la 57.Army prend les têtes de pont sur le Danube près de Batina et d'Apatin. Les forces Allemandes du Heeresgruppe F composées du LXVIII.AK du général Felmy tentent de refouler l'Armée Rouge et l'Armée Nationale de Libération vers le Danube sans succès. Ces  têtes de pont donneront des conditions favorables à l'offensive ultérieure de l'Armée Rouge vers Vienne et Budapest, tout en affaiblissant le front allemand.

57.Army

20.Gds.png
73.Gds.png
10.VDV.png
74.Inf.png
113.Inf.png
233.Inf.png
236.Inf.png

Armée Nationale de Libération

Nad.png
16.Assault.png
30.Assault.png
51.Assault.png

LXVIII.AK

Felmy.png
31.SS.png
44.Inf.png
801.png
Ustasha.png

Bataille de Budapest

A la fin de 1944, La Hongrie reste l’unique appui des Allemands qui font des efforts pour conserver leur dernier allié. La bataille de Budapest est un siège qui se déroule du 29 décembre 1944 au 13 février 1945 au terme duquel les soviétiques prennent la ville.

Festung Budapest

Wildenbruch.png
Pz1.png
8.SS.png
Cav 1.png
22.SS.png
10.Inf.png
13.Pz-Div.png
12.Inf.png
Feldherrnhalle 1.png
Artillerie.png
271.Volks.png
Bf-109.png

Opérations Konrad

Après l’offensive des Ardennes Wacht am Rhein avortée à l’Ouest (voir Western Front), les Allemands cherchent des unités pour la Hongrie. Ils détournent de Pologne le IV.SS-Pz-Korps vers le Lac Balaton. Afin de dégager la garnison, plusieurs opérations (Konrad I - II et III) sont déclenchées à compter du 1er janvier 1945 pour annihiler les défenses de la 46.Army. Les allemands échoueront à 30km de Budapest.

IV.SS-Pz-Korps

Gille.png
3.SS.10-11.png
5.SS.10-11.png
103.SS.png
509.png
96.Inf.png

46.Army

Shlemin.png
18.png
41.Gds.png
80.Gds.png
86.Gds.png
109.Gds.png